25 mars 2012

La voleuse de livres de Markus Zusak


Synopsis

Leur heure venue, bien peu sont ceux qui peuvent échapper à la Mort. Et, parmi eux, plus rares encore, ceux qui réussissent à éveiller Sa curiosité. Liesel Meminger y est parvenue. 

Trois fois cette fillette a croisé la Mort et trois fort la Mort s'est arrêtée. Est-ce son destin d'orpheline dans l'Allemagne nazie qui lui a velu cet intérêt inhabituel ou bien sa force extraordinaire face aux évènements? A moins que ce ne soit son secret...Celui qui l'a aidée à survivre. Celui qui a même inspiré à la Mort ce si joli surnom : la Voleuse de livres...

Mon avis

J'ai été complètement bouleversé par ce roman. Je pleurais en le refermant, et je dois dire qu'il m'a travaillée pendant plusieurs jours. Je l'ai terminé il y a quelques temps déjà et j'ai eu besoin de prendre un peu de distance pour pouvoir donner mon avis. 

Ce roman parle de la Vie, de la Mort, de misère, de famine, de générosité, d'amour et de solidarité. L'histoire se déroule dans un contexte très difficile : la montée au pouvoir d'Hitler, et toutes les horreurs qui en ont découlées, mais tout ça, raconté avec légèreté et humour. 

Liesel est une petite fille d'une dizaine d'années qui va être élevée par des parents nourriciers. Elle fait énormément de cauchemars à son arrivée chez les Hubermann, et, grâce à son père nourricier, elle va apprendre à lire et surtout, à s'évader grâce à la lecture. 

On suit notre petite héroïne,  par les yeux de la Mort, et cette narration est étrange, originale : souvent on sait ce qu'il va se passer à l'avance car la Mort n'aime pas le suspense, et pourtant, en sachant ce qu'il va se passer, je n'ai eu qu'un envie, savoir comment ça va arriver. 

Les personnages secondaires sont terriblement complexes et humains. J'ai tout de suite eu mes préférés et plus le livre avançait plus je les aimais. Tout d'abord, Rosa et Hans, les parents nourriciers de Liesel. Ils ont des caractères complètement opposés Rosa est impulsive, colérique, alors que Hans est très calme et n'a jamais un mot plus haut que l'autre. Ils ont chacun leur façon de montrer leur amour à Liesel. Ils ont un sens de l'honneur hors du commun : ils vont risquer leur vie pour cacher Max, un juif. 

Venons-en à Max, qui a eu la mal chance d'être juif dans l'Allemagne nazie, qui a perdu sa famille et est obligé de se cacher comme un rat dans une cave afin de rester en vie. Il va apporter de la couleur à ce livre que je m'imaginais en noir et blanc. 

Le sujet de fond du roman est grave: on parle de la montée au pouvoir du nazisme, mais en Allemagne. Je me souviens bien de mes cours d'histoire au lycée, mais je ne me souviens pas avoir étudier la guerre de ce côté de la frontière. La façon dont les allemands étaient "punis" pour avoir refuser d'envoyer leur enfant dans un centre afin que leurs capacités physique et intellectuelle soient étudiées, ou pour avoir donner un quignon de pain à de la "vermine juive". La vie des allemands non nazis était très loin d'être rose à cette époque. 

En bref

Mon coup de coeur du moment !!! J'ai tout simplement adoré ce roman, je le relirai avec grand plaisir. 

Challenge

 

4 commentaires:

  1. La voleuse de livres est également un de mes coups de coeur. Ce livre est bouleversant en tout point.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh que oui, et il faut un certain temps pour s'en remettre.

      Supprimer
  2. J'avais aussi beaucoup aimé ce livre lu en novembre dernier ! Qu'est-ce que j'ai pleuré à la fin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'ai pleuré comme une madeleine !!

      Supprimer